BicarZ for cows-dairy cows

Avoir des vaches compétitives en bonne santé est un challenge

L’élevage des ruminants comprend la production de viande et la production de lait. Pour rester compétitifs sur les marchés nationaux et internationaux, les éleveurs de vaches laitières sont conduits à optimiser les rations et, en particulier à en augmenter la densité énergétique par des céréales au risque de diminuer la part de fibres. Ainsi les rations riches en énergie accroissent le risque d’acidose ruminale et, ainsi, peuvent causer une baisse de performance et des troubles de santé. La production de viande se concentre dans des troupeaux plus importants dont la conduite alimentaire est optimisée. De la même façon, les rations engraissement, nécessairement riches en énergie accroissent les risques dacidose. Les apports adéquats en sodium, la maîtrise du Bilan Alimentaire Cation Anion et la prévention de l’acidose rendent incontournable l’utilisation du Bicar®Z chez les ruminants.

Pourquoi utiliser Bicar®Z pour les vaches ?

Bicar®Z permet d’augmenter la production de lait des vaches

3.6 litres de lait supplémentaires par jour et par vache

L'équipe de Bicar®Z a mené diverses études dans différents pays et celles-ci ont montré que l'ajout de 250 à 300 g de Bicar®Z dans la ration ou à disposition entraînait 16,5% de lait supplémentaire. Chaque vache produisait entre 2,4 et 3.6 litres supplémentaires par jour.

Bicar®Z participe à l’amélioration de leur fertilité 

BicarZ for cows-cheptel-dairy cows

En début de lactation, les vaches ont des besoins énergétiques élevés. Si ces besoins ne peuvent être satisfaits par un régime alimentaire approprié, la vache subit un déficit en énergie et puise dans ses propres réserves corporelles pour maintenir une production laitière suffisante. Cela peut entraîner une perte de poids et une altération de la fertilité (retard de l'ovulation, allongement de l'intervalle entre les vêlages, etc. 

Une étude menée par Solvay a montré que les vaches qui consommaient Bicar®Z connaissaient une réduction des problèmes de fertilité et d’infections des mamelles réduits de 50%. Parmi l’échantillon de l’étude,  il y avait également 59,1 % de réussite à la première insémination des vaches qui consommait BicarZ contre 35,7 % pour les autres.

Trouvez le dosage idéal en fonction du stade de développement de vos animaux

De 1.5 à 3.5 L
de lait en moins/jour dû au Stress Thermique

Bicar®Z permet de palier aux problèmes d’une alimentation riche

Afin de rester compétitifs, vous devez optimiser les rations pour améliorer la capacité de production de vos animaux. Cependant, une alimentation trop riche en énergie peut augmenter le risque d'acidose et provoquer une baisse de performance. 

Bicar®Z est une solution simple et efficace pour prévenir l’acidose

Les vaches ont un microbiote ruminal très sensible aux variations de pH. Un pH inférieur à 6,0 provoque une augmentation de la flore amylolytique, elle-même productrice d'acide, au détriment de la flore cellulolytique qui permet une bonne digestion des fourrages. La digestion devient incomplète (fibres et grains non digérés dans les bouses) et l'animal ne dispose plus de suffisamment de nutriments pour assurer une bonne production laitière et l’efficacité alimentaire baisse considérablement.

En savoir plus sur l’acidose

Bicar®Z réduit l'impact du stress thermique pour les ruminants

L'acidose peut entraîner un stress thermique, lorsque la température ambiante dépasse 20 °C ou un THI (Temperature Humidity Index) supérieur à 68 . En effet, le rythme respiratoire des ruminants augmente pour leur permettre de perdre plus rapidement leur chaleur corporelle. La perte de CO2 par les poumons entraîne une baisse des réserves de bicarbonate de l'organisme et donc une diminution de sa capacité à tamponner le pH ruminal. L'augmentation de la transpiration et des pertes urinaires accentue ce phénomène et entraîne également une diminution du sodium disponible.

Des observations de terrain réalisées dans un département français sur un troupeau de 60 vaches (Dr Danièle Castellani, 2012) ont montré que le stress thermique entraîne une diminution de la Matière Sèche ingérée de 1,4 à 3 kg par jour et une réduction de la production de lait de 1,5 à 3,5 L par jour.

Le pouvoir tampon du bicarbonate Bicar®Z aide à équilibrer le pH et apporte une source pure de sodium sans chlorure ni soufre qui permet de pallier les pertes. 

En savoir plus sur le stress thermique 

BicarZ for cows

Bicar®Z pour les vaches corrige l'équilibre électrolytique

Calculer l’équilibre électrolytique de vos vaches, permet de prévenir  des problèmes comme l'acidose et ses conséquences.  Celui-ci peut-être calculé grâce au Bilan Alimentaire Cations-Anions (BACA)

Pour une vache en lactation, la valeur du BACA doit se situer entre 250 et 400 mEq/kg de MS (matière sèche). Cependant, certaines rations, notamment celles qui sont riches en tourteaux de colza, ont un BACA très faible. 

L'ajout de 1% de Bicar®Z à la ration permet d'obtenir 118 mEq/kg de MS supplémentaires. C'est un moyen efficace de maintenir la teneur en matières utiles du lait, en particulier la teneur en matière grasse et matière protéique.

Découvrez comment calculer la valeur BACA optimale

Garantir des transitions alimentaires sûres pour les vaches

L'utilisation de Bicar®Z garantit des transitions alimentaires sûres, notamment lors de la mise au pâturage des animaux. L'herbe jeune est riche glucides très fermentescibles et contient peu de cellulose, de magnésium et de sodium. Elle est consommée rapidement, et provoque ainsi qu'un faible niveau de salivation et une rumination limitée. Cette situation favorise l’acidose. 

Une étude menée en Irlande (O'Grady, 2008) a démontré que 11 % des vaches au pâturage souffraient d'acidose réelle (pH<5,5). 

Utilisé à titre préventif lors de la mise au pâturage des animaux (ajouté à la ration matin et soir), Bicar®Z augmente la teneur en sodium de l'herbe jeune, sans ajout de chlorure ou de soufre, qui sont tous deux des agents acidifiants. Le pH est donc rétabli à une valeur proche des valeurs physiologiques.

Les principaux effets des substances tampons qui ont été mesurés expérimentalement par plusieurs méta-analyses (Hu 2004, Meschy 2007, Iwaniuk 2015, INRA 2018) sont les suivants :

  • Augmentation du pH du rumen de +0,1 à +0,3 unités, et ce d’autant plus qu’il est bas au départ
  • Augmentation de l’ingestion de +0,2 à +1,2 kg MS
  • Augmentation de la production de +0,5 à 2,2 kg de lait 
  • Augmentation du Taux Butyreux (taux de matière grasse du lait) de +1 à +3,5 g/litre 
BicarZ for cows-ruminants-cheptel

Une méta-analyse est une méthode scientifique systématique combinant les résultats d'une série d'études indépendantes sur un problème donné, selon un protocole reproductible.

Le retour sur investissement de l'utilisation du  Bicar® Z  est au minimum de 1 pour 2  et jusqu’à 1 pour  8, sans compter l'effet positif de réduction de certains risques sanitaires.

Selon Mike Hutjens, University of Illinois, le retour sur investissement des substances tampons est de 1 pour 8, ce qui est cohérent avec le calcul précédent.

Une enquête aux USA montrent que 79% des élevages utilisent les substances tampon et c’est l’ingrédient de loin le plus utilisé en élevage.